écrivain du pont valentré
Livres en papier
Ou numériques
Photos

Accueil
fin du du pont valentré
Versant
théâtre.
livres PAPIER.
CONTACT.
Acheter livres numériques (5 euros maxi).
Forum.
Accueil ECRIVAIN.
ecrivain romancier éditeur en france

Des dates restent incrustées même après les avoir désidéalisées

...
Et vous ?

LXVII L’enfant de Nadège

Des dates restent incrustées même après les avoir "désidéalisées."

1er décembre 2012 : Nadège a accouché d’un garçon. L’inspecteur me l’apprit de manière anodine. Ou alors, quel exceptionnel acteur ! Il n’eut pas l’air d’observer mes réactions. Pourtant, après quelques minutes (bon acteur sûrement !) il me glissa :
- Vous vous demandez si votre nuit pourrait coïncider avec la conception ?...
- Je viens de compter ! Début avril, plus neuf mois, ça entraînait à début janvier. Elle était donc déjà enceinte d’un mois !
- Peut-être pas... la grossesse c’est plutôt trente-sept semaines que neuf mois !
- Ce n’est pas la même chose ?
- neuf mois c’est trente-neuf semaines !
- Il ne manquerait plus que cela ! Je suppose que vous avez compté.
- Le 4 avril, c’est pas tout à fait trente-cinq semaines avant le 1er décembre... et l’enfant ne semble pas être un prématuré...
- Ouf !
Mais si le 4 avril ce n’est pas tout à fait trente-cinq semaines, en reculant de dix-neuf jours on tombe pile sur les trente-sept semaines observait immédiatement mon esprit alors que j’essayais de ne rien en montrer...

Donc elle ne prenait plus la pilule et a souhaité que je puisse être le père de cet enfant !
Elle savait pourtant qu’officiellement il serait celui de son mari !

Trente-sept semaines jour pour jour après notre dimanche en gariotte !
Il semble maintenant évident qu’elle n’a eu aucune relation avec ce Pablo à cette période... si l’enfant est bien né trente-sept semaines après sa conception. Mais s’il s’agit d’un prématuré...

Puis-je continuer d’écrire avant de savoir ? Puis-je publier ?
Qu’y avait-il dans sa tête quand elle m’aimait bien mieux qu’Amina ? Cherchait-elle le moyen de sortir des griffes de ses bourreaux. Étions-nous les êtres purs qui se sont reconnus mais ne peuvent se voir qu’en secret ? Ce fut tellement difficile de me débarrasser d’Amina, pourtant minable, mesquine et insignifiante petite manipulatrice, qu’il me faut comprendre ses difficultés face à ces monstres sans scrupule ?

Vais-je tomber dans l’idéalisation de Nadège, victime du trio des salauds depuis ses dix ans ?

- Était-elle vraiment votre amante ? J’attends cette question. Elle ne vient pas. Ma réponse est prête :
- Oui, elle le fut durant dix-neuf jours. Elle savait que le mec avec qui Amina m’avait cocufié était le père de Pablo, un certain Carlo qui la viola quand elle avait dix ans. Comme vous le savez désormais. Cette histoire nous a rapprochés et ce qui devait sûrement arriver arriva.




Votre réponse plus ou moins littéraire


- Martine (lecture du jour 14 ), le 21 novembre 2014 à 19 heures 28 : Ils se regardaient l'un l'autre, balançaient la tête, soupirant : « Cent ans !...» et l'instituteur ajouta : « Avec toutes ses facultés ! » Ils tressaillirent comme si, tout à coup, un courant électrique venait de circuler dans leur dos, et, spontanément retournés vers l'interrupteur, tous ensemble s'écrièrent :

Voir sujet précédent du forum
Si vous complétez ce site avec une analyse de notre milieu littéraire : envoyer votre proposition (correctement écrite !).